Bonjour a tous !

Les ponts du mois de mai approchant, vous etes surement tous en conges, profitez-en autant que moi si c'est possible !

Quelles sont les news depuis la Birmanie ? He bien, etant donne la situation desastreuse au Nepal, j'improvise...

Me revoici en Thailande, apprentie masseuse au milieu d'une guerre de l'eau sans merci. Vous ne comprenez rien ? Lisez la suite !

Pascale


De retour de Birmanie, Bangkok surprend par son opulence, sa richesse, son "occidentalisation". Je ne suis pas une fana de cette ville mais c'est un point de passage oblige et bien pratique pour se propulser vers d'autres endroits d'Asie. En arrivant , la mauvaise nouvelle tombe : Gabriel doit retourner en Allemagne pour finaliser un entretien d'embauche, on ne se revoit pas avant au moins 15 jours. C'est un coup dur mais je ne vais pas me laisser abattre pour autant, j'ai fait 10 mois de voyage toute seule, je peux bien en faire encore 2 semaines !
La situation au Nepal est desastreuse. J'ai quelques contacts sur place qui me renseignent au jour le jour, tous me deconseillent de venir, Katmandou est bloque et on ne peux pas circuler dans le pays. J'attends encore quelques jours pour voir si la situation evolue mais ce n'est pas le cas. Donc, plan B : heu... pas de plan B ! Puis une idee toute simple : nous sommes mi-avril et c'est bientot le nouvel an thai, pourquoi ne pas rester ici tout simplement ? La ville de Chiang Mai, au Nord, est reputee pour etre la plus festive, c'est decide je prends un billet de bus pour le lendemain. De toute facon, tout les hotels de Bangkok sont pleins pour ces dates la...

Le bus de nuit pour Chiang Mai est parti avec 4 heures de retard... La patience est une vertue... Un groupe d'argentins trepigne et harcele la pauvre thai responsable du voyage, en voila qui n'ont pas encore la "zenitude" du voyageur au long cours... !

J'arrive a Chiang Mai 2 jours avant le debut du nouvel an, appele aussi "fete de l'eau". A ma grande surprise, j'arrive a trouver une chambre sympa et pas trop chere tres facilement. Je connais la ville pour y etre deja venue 2 fois, c'est une ville reputee pour son artisanat et ses ecoles de massages. Cela fait longtemps que l'idee d'apprendre les techniques du massage thai me trotte dans la tete, c'est l'occasion revee ! Par une chance inouie, ma guest house est a 100m d'une ecole reputee, tenue par une vieille dame. A peine ai-je pose mon sac a dos dans ma chambre que je file me presenter.

Le centre d'apprentissage se trouve dans une toute petite maison traditionnelle thai. Nous sommes en fait chez "mama Nit", la grand mere thai. Mama, 74 ans, est reputee pour sa connaissance du massage therapeutique, sa fille et son fils sont egalements masseurs et travaillent avec elle. Quelques eleves (certains sont deja kines ou masseurs) sont la depuis plusieurs mois deja, ce sont ceux qui souhaitent enseigner de retour dans leurs pays. D'autres comme moi viennent juste pour quelques jours, afin d'apprendre les rudiments.
J'en voit deja qui pensent " ouah, Pascale apprend les massages thai ? ce blog va devenir super chaud-bouillant !" Detrompez-vous, le massage thai ce n'est pas ce que l'on imagine en occident, un truc super erotique. D'ailleurs, a la difference du massage californien, le massage thai se pratique sur les vetements, tout de suite ca vous calme non ? ;-)

Mama Nit en pleine action !

Le premier jour de mon apprentissage, j'arrive chez Mama Nit, me dechausse (comme toujours en Thailande, on se dechausse avant d'entrer) et j'attends qu'on me dise quoi faire. A ma grande stupefaction, Mama me fait ressortir et me dit d'aller au marche acheter 10 fleurs de lotus !! Interloquee, je lui demande pour quoi faire et elle m'explique qu'avant de commencer mon apprentissage, je dois faire une offrande a l'autel du docteur Jivago... Bon, je n'insiste pas et je vais acheter des lotus... Je reviens 10 mn plus tard avec mes 10 lotus. Mama m'installe sur son lit (!), me fait joindre les deux mains en salut bouddhiste et me fait reciter 5 fois un mantra en thai devant l'autel ! Si je m'attendais a ca en me levant ce matin !! Il y a en dessous la traduction en anglais et en gros, on demande que les esprits protege nos patients et les garde en bonne sante. Apres la recitation, voila qu'elle me noue une grosse cordelette autour du poignet en faisant des incantations (un peu comme celles que j'avais eu au Laos). Maintenant seulement je peux commencer mon apprentissage ! Ouf !

Le massage thai est un massage qui sollicite tout les meridiens du corps par pressions et etirements. Le masseur masse par dessus vos vetements, avec ses mains, ses doigts, ses coudes, ses avant-bras , ses pieds, il faut se laisser aller et... avoir confiance car parfois on se retrouve dans des positions acrobatiques ! Vu le prix d'une seance de massage thai a Paris (60 Euros/heure), ici j'en fait une cure, j'y vais presque tout les jours !

J'ai pris 3 jours de cours a Chiang Mai, chez mama. 2 heures le matin ou mama nous montre (elle ne parle quasiement pas l'anglais), on prends des notes, et 2 heures de pratique l'apres-midi. C'est vraiment super interessant mais c'est aussi ... epuisant ! C'est incroyable l'energie que ca pompe (si on le fait correctement). C'est aussi tres bizarre pour moi de masser des etrangers. Meme si il y a les vetements et que le groupe est vraiment "sain", le massage reste pour moi quelque chose d'assez intime ... Par exemple se concentrer pendant une heure sur les pieds ou les cuisses d'un inconnu pour moi c'est inhabituel ! Je suppose que cela vient avec l'habitude et la pratique. Mais lorsqu'on debute ca surprend...
L'atmosphere chez "mama" est assez geniale : il y a peu d'eleves, nous sommes 4 ou 5 max, tout le monde est au petit soin avec mama qui commence a avoir les problemes dus a son age (douleurs diverses, arthrite, insomnies...), et a l'approche du nouvel an, mama cuisine pour nous des petits plats que nous mangeons tous ensemble, assis par terre sur une natte dans son "salon" (il n'y a qu'une piece dans sa maison), lorsqu'on tombe sur un piment, mama se marre ! Il y a la avec moi : une slovene, deux espagnoles et un anglais.

12 Avril. Le nouvel an c'est demain mais deja la fiesta commence dans la rue. J'en suis a mon 3eme jour de cours et naivement je suis sortie a midi pour acheter un truc dans la rue principale. ERREUR.... En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire , je me suis retrouvee trempee de la tete aux pieds ! Les Thailandais celebrent leur nouvel an a grands seaux d'eau ! Et ca dure 5 jours ! Moi je croyais qu'on se faisait gentiment asperger mais pas du tout ! C'est la guerre ! Avec des khalashikovs en plastique et des seaux ! Sac trempe, argent trempe, tout trempe quoi ! OK... J'ai compris...on ne m'y reprendra plus !

Vous voyez la gerbe d'eau au niveau de l'arbre ?

Le lendemain matin, je lie une alliance strategique avec 2 filles thai qui travaillent dans ma guest house : on va devenir des warriors de l'eau. Choix des armes : on a 2 fusils a pompes fluorescents en plastique et 2 seaux avec cordelettes pour les remplir facilement dans la riviere. Je choisit le seau, simple et efficace ! Rien dans les poches, pas de sac... Nous voila parties dans la bataille ! Je vous assure il faut l'avoir vecu pour le croire : tout le monde est trempe de la tete au pieds, les gerbes d'eau volent au dessus de nos tetes, les gens a velo, les scotters, les tuc tuc, les voitures, personne n'y echappe ! Sans compter que certains envoient de l'eau gelee !

Le seau ...
Lesjets ...
Tout est autorise !

C'est bien simple si vous etes sec c'est que vous n'etes pas sorti de chez vous ! Il faut dire que je me trouve dans le quartier le plus "chaud" juste a cote de la riviere qui entoure la vieille ville. Avec mes 2 acolytes on a bien rigole, mais franchement au bout d'une heure de guerilla aquatique j'avais ma dose ... Par contre les thai eux ne se fatiguent pas ... Ils sont la de 10h du matin jusqu'a 20h ! Des podiums ont etes installes un peu partout en ville avec la sono a fond, on danse, on chante, c'est la fete quoi. Impossible de faire des photos sans risquer de bousiller son appareil. Les enfants se regalent evidemment et tout le monde se souhaite la bonne annee "Sonkran" en thai, en s'aspergeant d'eau. Ce jour la je suis rentree a mon hotel, lessivee (si je puis dire ...)

Trempee !

Il est dans la tradition pour le nouvel an d'inviter les gens chez soi pour boire un verre de Whisky thai (coupe avec de l'eau) ou pour manger. J'ai ainsi ete invitee plusieurs fois a partager un verre, par des gens que je ne connaissait pas et qui m'ont interpellee depuis la rue, c'est sympa non ? Le deuxieme jour du festival, je me dit : "je vais louer un velo et aller me balader dans le centre de la ville (loin de la riviere), ca sera plus calme". Le probleme c'est que rien que pour traverser la rue et aller louer mon velo j'etais deja trempee ! Heureusement que j'ai dans mon equipement un sac super impermeable qui me permet de proteger mes affaires. Decouvrir Chiang Mai en velo est un regal, c'est pleins de petites ruelles et la circulation n'est pas tres dense. Le probleme, c'est qu'ils roulent a gauche ces thai ! J'oublie a chaque fois ! Je vous laisse imaginer les frayeurs que je me suis faites...
S'il est vrai que le centre de la ville etait nettement plus vivable, il n'empeche que les embuscades furent nombreuses et que je fut une proie facile : les enfants m'ont vides des seaux entiers dans le cou, j'en avait parfois un de chaque cote ! Je pedale et je degouline ... Heureusement qu'il fait chaud ... Au detour d'une ruelle, 2 thailandais d'une cinquantaine d'annee m'interpellent : " tu veux pas venir avec nous arroser un peu les passants ?". Des adultes qui te demande ca ! Trop drole ! OK pourquoi pas, ca me fera faire une pause. Pendant qu'ils me servent un petit whisky (il est 11h du matin ... gloups !), ils m'explique le fonctionnement de "mon arme" , une espece de pompe a velo qui se remplit d'eau. Me voila paree pour terroriser le passant a mon tour ... Je suis restee environ une heure avec eux et on a fait pas mal de victimes, puis j'ai enfourchee mon velo et je suis repartie en vadrouille, il faut que je mange un peu parceque le whisky thai le matin, j'ai pas l'habitude...

Sonkran est aussi bien sur l' occasion d'aller au temple, ci-contre un bouddha recouvert de lotus et le detail d'une superbe fresque murale :


Lorsque je suis dans une grande ville moderne comme ici ou Bangkok, j'aime a renouer avec mes habitudes de celibataire parisienne et me payer un cine a l'improviste. Il y a la un grand complexe qui me tend les bras. C'est climatise et aux heures les plus chaudes de la journee ce n'est pas desagreable... Le temps d'acceder au cine entre les trombes d'eau, de garer mon velo et de secher ma jupe comme je le peux, je prends une place pour le prochain film qui passe : TransAmerica. Je n'avais aucune idee de ce que c'etait mais c'est un bon film, j'ai eu de la chance ! Pour rentrer a mon hotel je n'ai pas d'autre choix que d'emprunter sur 300m la rue qui remonte la riviere... la pire zone de bataille ! Je me retrouve entre les scooters, les tuk tuk, les pick-up, a zigzaguer du mieux que je peux en essayant vainement d'eviter les trombes d'eau qui nous tombent dessus des 2 cotes de la rue... C'est le deuxieme jour de Songkran et franchement, ca y est j'en ai marre ...

Au cours de massage, j'ai sympathise avec Spela qui est slovene. Elle aussi veut quitter l'enfer aquatique qu'est devenu Chiang Mai, on decide de partir le lendemain pour PAI, un village de montagne a environ 3 heures de route.
Nous avons pris le premier bus du matin a 7h pour eviter les grosses chaleurs. Malheur a ceux qui avaient laisses leurs fenetres ouvertes ... les villageois arrosent meme les bus qui passent, on a vu ainsi de grande gerbe d'eau traverser notre bus ! Ils sont fous ces thailandais ...

PAI est une petite bourgade tranquille, entouree de village des minorites ethnique Lisu et Lahu. Les femmes Lisu portent un costume traditionnel magnifique, tres colore, dans les fushia. Je suis surprise de constater que meme les jeunes filles le portent et perpetuent la tradition (alors meme qu'elles roulent en scooter par exemple ... !). J'ai passe au total 4 jours a PAI, c'est plus que ce que je comptais au depart, mais l'atmosphere est propice a s'eterniser sans meme s'en rendre compte.
A peine arrivee, qui vois-je courir dans ma direction en faisant de grands gestes ? Tze'ela, l' israelienne que j'avais rencontre il y a plus d'un mois en ... Birmanie ! Le monde est petit parfois ... On est contentes de se revoir. Apparement elle a un peu de mal a voyager toute seule, a faire des rencontres, elle tourne un peu en rond, c'est drole comme chaque personne vit le voyage differemment...

Pai celebre le festival de l'eau aussi bien sur, comme partout en Thailande, mais c'est beaucoup plus calme et on peut eviter les embuscades si on est malin...

J'ai passe les 2 premiers jours avec mes nouvelles copines a faire du velo et buller a la piscine. Le velo me flingue ici, j'ai toujours ete nullissime pour les sports d'endurance mais alors le velo en cote c'est pire que tout ! Au bout de 200m j'ai besoin d'une assistance respiratoire ! La honte ... Du coup j'ai vite renonce aux grandes randonnees dans la region, ca ne fait que grimper ! L'israelienne etant du meme niveau olympique que moi, on fait une equipe de loosers et on encourage la slovene qui est plus courageuse que nous ... ;-)

J'ai profite de mon passage a Pai pour completer ma formation en massage. C'est pas la meme ambiance que chez Mama Nit mais c'est bien aussi. Je prends des tonnes de notes et essaie d'assimiler un maximum d'informations et de details afin de reproduire les bons gestes plus tard.
La veille du depart de Tze'ela, un orage d'une incroyable violence a eclate. Nous marchions dans une petite rue lorsque toute la ville fut plonge dans le noir. Le vent soufflait a decorner les boeufs on sentait que ca allait tomber et fort... Il fallait nous voir Tze'ela et moi, n'y voyant absolument rien, nous tenir par la main (!) et marcher a taton pour retrouver la route principale ou circulent les voitures ! Arrivees a l'intersection, la pluie a commencer a tomber et nous nous sommes refugiees dans un bar. Ce fut un deluge, un peu comme un orage d'ete chez nous mais en pire. Et la ville toujours plongee dans le noir le plus complet, impossible de retourner dans ma piaule. Apres une heure d'attente, j'ai finit par sauter sur le siege arriere du scooter d'un pauvre thai qui passait par la en lui demandant de me ramener a ma guest house, il etait trop surpris pour refuser et il m'a gentiment ramene "chez moi" . J'ai mis une plombe a trouver, a taton, la serrure de ma chambre et a mettre la main sur les lampes torches dans mes sacs. En Asie quand il pleut ca ne plaisante pas !

J'ai des nouvelles de Gabriele,vous vous souvenez ? L'italien rencontre en Birmanie. Cette fois ca y est, il vient bel et bien me rejoindre dans quelques jours, on se retrouve a Bangkok, je suis ravie.

Pour mon dernier jours a PAI, j'ai envie de faire un truc rigolo, qu'ils ne proposent pas dans les autres villes du pays : une ballade a dos d'elephant avec baignade dans la riviere ! C'est Veronique la Quebecoise que j'avais rencontre au Laos qui m'en avait parle et ca avait l'air vraiment chouette. Bon, le probleme c'est qu'il faut etre minimum 2 et que je suis toute seule. C'est pas grave, je suis prete a payer plus cher. Pendant que le gars de l'agence essaye de negocier un prix raisonnable pour moi toute seule, un thai d'une cinquantaine d'annees, barde de chaines en or, visiblement plein aux as, se presente et dit qu'il veut bien venir avec moi ... ! Bon, je ne le connait pas mais apres tout ca me fait faire des economies et c'est juste pour 2 heures ... J'accepte. Franchement j'aurais du sentir le plan foireux : d'entree de jeu le gars a voulu payer pour moi ce que j'ai refuse evidemment. Puis pendant le trajet en voiture jusqu'au camps des elephants, il a essaye de me brancher pour dejeuner avec moi a midi, je refuse poliment en pretextant un rendez-vous, enfin sur l'elephant je vous laisse imaginer son plaisir d'etre tout contre moi, j'ai bien cru que je lui en collait une ! Malgre la presence de ce "boulet", j'ai passe une matinee vraiment sympa. On monte a cru sur l'elephant ce qui est deja pas banal (le vieux beau est pas tres rassure d'ailleurs), mais le moment le plus sympa est vraiment de se baigner avec l'elephant. Le thai, habille en costard ne voulait evidemment pas se mouiller, j'ai donc eu Dumbo pour moi toute seule !
C'te frime !

On voit bien que l'animal est content de se rafraichir tout entier, il met carrement la tete sous l'eau c'est hallucinant ! Le Mahout (le maitre de l'elephant) prend un malin plaisir a faire bouger son elephant de droite a gauche jusqu'a ce que je tombe dans l'eau, tandis que lui joue les equilibriste sur son dos. J'adore ! Par contre, lorsque je suis dans l'eau je n'ai qu'une peur : que l'elephant me marche sur le pied ou qu'il tombe sur moi en voulant jouer ! Vous imaginez ? Evidemment ca n'arrive jamais ... Pendant ce temps, j'ai trouve une utilite au "boulet", c'est lui qui a fait les photos ! Finalement c'est pas si mal qu'il soit la ... ;-)
Apres les tortues, les koalas, les kangourous et les buffles voici que je frequente les elephants maintenant ! Ce voyage est surprenant ...
Prise en flagrant delit de calin !

Je quitte Pai, etape tres agreable. Retour a Chiang Mai ou je recupere mon gros sac a dos, laisse en consigne. Le temps de me faire un dernier cinoche et hop ! Je monte dans le bus de nuit direction ... Bangkok !

La suite du voyage se fait a 2, ou plutot en couple. Une nouveaute pour moi ... !

Nous sommes le 21 Avril et je sais que dans un mois je serai rentree en France. Je commence a me preparer mentalement car je sais que les retours peuvent s'averer difficiles (j'ai deja vecu cela il y a plus de 10 ans). Se reinserer dans un cadre , une routine quotidienne, ne plus etre surpris tout les jours par quelque chose, paradoxalement c'est plus dur que de partir ! Mais j'aurai aussi la joie de revoir ma famille, mes amis et mes collegues qui grace a ce blog, sauront un peu "d'ou je viens".

Je vous donne rendez-vous dans une quinzaine de jours pour l'un des dernier messages. En attendant, je vous embrasse et vous remercie de me suivre toujours aussi nombreux.